Emmagasinage d’air

Télécharger en pdf

Après une lésion médullaire, les muscles qui favorisent la respiration et la toux peuvent être affaiblis. L’emmagasinage d’air améliore la respiration et la toux en éliminant le mucus des poumons. Cela prévient l’affaissement pulmonaire et les infections comme la pneumonie. Un volume pulmonaire sain améliore l’apport en oxygène, vous permet de parler plus fort et réduit les problèmes respiratoires.

Comment fonctionne l’emmagasinage d’air ?

L’emmagasinage d’air se fait en remplissant les poumons d’autant d’air que possible. Cela permet d’atteindre le maximum de la capacité pulmonaire et étirer la paroi thoracique. On utilise un dispositif de type ballon qui pompe l’air dans les poumons. Faire entrer beaucoup d’air dans les poumons aide à les étirer et en sortir le mucus en toussant.

Breath Stacking Kit

Trousse d’emmagasinage d’air : sac, masque, pince-nez, embout buccal, masque facial ou accord de trachéostomie.

Quand faire de l’emmagasinage d’air

Le meilleur moment pour faire de l’emmagasinage d’air est entre les repas. Attendez au moins une heure après avoir mangé pour réduire le risque de vomissement.

Ne faites PAS d’emmagasinage d’air si vous présentez un des symptômes suivants :

  • étourdissement
  • malaise dans la poitrine
  • estomac dérangé
  • pression artérielle basse
Comment faire de l’emmagasinage d’air

Il faut faire de l’emmagasinage d’air au moins deux fois par jour. Si vous avez une congestion ou plus de mucus que d’habitude, vous pouvez le faire plus souvent.

Préparation

Nettoyez l’embout buccal avec de l’eau savonneuse tiède ou un tampon imbibé d’alcool après chaque utilisation. L’emmagasinage d’air peut produire beaucoup de mucus que vous devez cracher. Munissez-vous d’un récipient à cracher.

La meilleure position pour faire de l’emmagasinage d’air est assise, mais on peut aussi le faire en position couchée. Un auxiliaire peut vous aider à comprimer le sac au besoin.

Ie partie : emmagasinage d’air
  1. Redressez-vous et asseyez-vous dans une position commode dans le lit ou une chaise. Au besoin, mettez un pince-nez pour retenir l’air dans les poumons.
  2. Positionnez l’embout dans la bouche. Retenez-le avec les dents et formez un joint étanche avec les lèvres. Si vous préférez, vous pouvez utiliser le masque. Il faut toujours avoir une étanchéité parfaite. Inspirez profondément et retenez votre soufflé.
  3. L’air dans les poumons, continuez d’inspirer en comprimant doucement le sac pour pousser plus d’air dans les poumons et les étirer.
  4. Comprimez le sac de 2 à 5 fois jusqu’à ce que les poumons soient pleins. Il faut toujours comprimer très doucement. Les poumons sont pleins d’air si le sac devient plus difficile à comprimer. Ne le comprimez pas trop pour ne pas endommager les poumons.
  5. Retenez votre respiration de 3 à 5 secondes.
IIe partie : expiration
  1. Retirez l’embout buccal et expirez lentement ou toussez.
  2. Si le mucus est dégagé, vous entendrez un cliquetis ou vous vous sentirez congestionné. Toussez pour faire sortir autant de mucus que possible et crachez-le dans un récipient.
Répéter
  1. Répétez toute l’opération de 3 à 5 fois ou jusqu’à ce que tout le mucus soit éliminé.
Renforcer sa toux : la toux assistée

Il est parfois difficile de provoquer une toux suffisamment forte pour éliminer le mucus. Vous pouvez demander à un auxiliaire de vous aider à renforcer votre toux. Pour ce faire, on utilise une technique connue sous le nom de « toux assistée ». Si vous êtes dans un fauteuil roulant, vérifiez que les roulettes sont verrouillées. Idéalement, le dossier du fauteuil devrait être placé contre un mur pour l’empêcher de basculer. Commencez à remplir vos poumons en prenant une grande bouffée d’air. Si vous désirez, vous pouvez vous servir du sac de la trousse d’emmagasinage d’air. Votre auxiliaire doit se tenir prêt les mains placées sur votre poitrine (voir ci-dessous). Quand vous êtes prêt à tousser, l’auxiliaire pousse UNE FOIS vers le haut et l’intérieur, vers votre tête, en même temps que vous toussez. Cela vous aidera à tousser plus fort et dégager du mucus. Répétez tant que de besoin. Si la poussée n’est pas assez forte, le mucus risque de ne pas sortir.
Si un auxiliaire n’est pas disponible pour vous aider à tousser, vous pouvez le faire vous-même. Mettez vos bras en croix à travers l’estomac. Poussez vers l’intérieur et le haut au moment de tousser ou penchez-vous en avant en même temps que vous toussez.

L’auxiliaire peut mettre les mains dans deux endroits :

  • Les mains sous la cage thoracique : Les doigts doivent rester serrés. Le talon de la paume sera positionné au-dessus du nombril, sous la cage thoracique.
  • Les mains à côté de la cage thoracique : Les mains sont positionnées des deux côtés de la partie inférieure de la cage thoracique.
Assisted Breath Stacking Hands in Center  
Faire de l’emmagasinage d’air au moins deux fois par jour améliore la respiration et réduit le besoin d’aller aux urgences à cause de problèmes pulmonaires.
Avis de non-responsabilité